Une jeune adresse prometteuse et gourmande qui vaut clairement le détour !

En cette fin d’été, j’ai eu la chance de retourner dans l’un des restaurants qui m’avait tapé dans l’œil à peine quelques jours après son ouverture et pourtant, c’est rare quand j’ose embêter un restaurateur dès ses débuts mais là, je n’avais pas pu résister et c’est tant mieux !

Trêve de bavardages, allons droit au but ! Ce que j’aime dans ce restaurant, c’est avant tout l’ambiance intime et chaleureuse des lieux.  En salle, on retrouve la maman et la compagne d’Alessandro tandis qu’en cuisine il nous gâte avec son papa.

En parlant des lieux, je trouve la salle de restaurant confortable et élégante à la fois. Ici la lumière joue un vrai rôle et donne deux ambiances différentes en fonction de l’heure et de la saison. Irradiante et revivifiante le midi ou lors d’une belle soirée d’été et feutrée en soirée lorsque les luminaires (que j’aimerais leur subtiliser !) prennent le relais.  Un bon prétexte pour y faire un tour le midi ET le soir.

Et si on parlait « cuisine » ?

Cette fois, j’ai composé mon menu moi-même car je vous avoue qu’ayant parcouru la carte durant des heures avant d’y aller, j’avais envie de tout goûter !

Donc… Au programme :

Foie gras poêlé de la ferme de la tour.

Bœuf Holstein maturé

Rubia Gallega

Tarte au citron déstructurée

Gourmandise quand tu me tiens…

Mes coups de cœur ?

Pour commencer, vous devez savoir que j’aime énormément l’alliance du sucré et du salé, le sucré-salé, quoi ! Et là, j’ai été comblée : la subtile acidité, la texture et la légèreté de la pomme accordés au côté brut et plus gourmand du foie gras… Le tout relevé d’un « kick » de vinaigre Larzamique (c’est parce qu’il vient du Larzac qu’on l’appelle comme ça) à la rose.

Une très belle et gourmande façon de commencer le repas.

J’ai également bien envie de vous parler du dessert : La tarte au citron déstructurée.

J’admets que la plupart du temps les plats revisités et déstructurés ont tendance à me décevoir ou à me lasser mais là… Ce fut loin d’être le cas. J’y ai retrouvé des textures variées et intéressantes : il ne s’agissait pas simplement d’une pâte à tarte en petits morceaux avec les éléments à côté. J’avais de l’onctuosité, du croustillant, du fondant, des saveurs brutes, des goûts travaillés, un citron qui est dans le bon « combo » entre l’acidité, la fraicheur et la délicatesse sans pour autant négliger un léger apport sucré qui rend le dessert léger mais généreux à la fois.

L’Horizon est, pour moi, une adresse gourmande et subtile qui monte et qui a encore de beaux jours devant elle.

D’ailleurs, le chef ayant lancé depuis peu un menu 6 services... Ils risquent de me revoir très vite…

 

Un coup d'oeil sur le reste du repas ? 

Le boeuf Holstein maturé en carpaccio 

La Rubia Gallega

 

 

 Plus d'infos ou réserver en ligne ?!