Hier, j’avais l’immense chance de retourner, pour la seconde fois de ma courte existence, chez Hertog Jan qui est incontestablement mon restaurant étoilé préféré.
 

Etant donné que l’un ou l’une d’entre vous sera très bientôt amené à découvrir cette merveilleuse adresse aux frais de resto.be, je vais vous laisser un peu de mystère mais vous en dire juste assez pour vous laisser sans voix.

Tout d’abord, vous devez savoir que trois étoiles, ça ne veut pas forcément dire restaurant classique. Lorsque vous arrivez chez Hertog Jan, vous vous trouvez face à une immense ferme rénovée munie d’un énorme jardin où ils cultivent les pépites que vous trouverez dans vos assiettes.
Une fois à l’intérieur, vous serez surpris par la grandeur de la salle du restaurant et son impression d’infini grâce à la baie vitrée qui offre une vue imprenable sur le jardin dont je viens de vous parler.

Pour le reste, je vous laisse le luxe de la découverte.

Afin d’entrer dans la tête de Gert de Mangeleer, j’ai choisi le plus long menu (étonnant, non ?).
Lorsque vous optez pour votre formule, vous pouvez choisir de connaître ou non le contenu de celle-ci.
Pour tout vous dire, aimant les surprises, j’ai choisi de leur faire confiance !

Comme d’habitude, je ne vous décrirai pas tout mais je ne saurais pas ne pas vous parler de mes coups de cœur !

Le tartare de maquereau, chèvre et betterave.

Cette assiette était PARFAITE ! Tous les éléments se mariaient en parfaite harmonie. La légère iode du maquereau qui contrastait avec le côté terreux de la betterave et ce chèvre qui relevait le tout… Sans oublier la poésie absolument magique de l’assiette. Un rêve !

Ensuite, je me dois également de vous parler d’une assiette signature du chef qui est la collection de tomates de leur jardin.

Je me rappelais comme si c’était hier des saveurs inouïes de cette préparation dégustée l’an dernier. D’une allure faussement simple, cette assiette était d’un équilibre irréprochable, les saveurs des différentes variétés de tomates se mariant comme si elles avaient comme vocation de coexister dans une assiette. Le coté affirmé du chèvre finement dosé pour les accompagner… J’en veux bien une seconde, chef !

Puis… Comment passer à côté du homard à la cuisson exceptionnelle associé au délicat goût sucré de la cerise et muni d’une bisque audacieuse, corsée comme je l’aime. Une fois encore, un rappel à la terre avec la betterave et, cette fois,à l’exotisme grâce au cacao.

J’aimerais vous en dire tellement plus mais ça, je vous le réserve pour plus tard !

Comme vous vous en doutez, dans ce type d’endroit, le service est impeccable : un personnel souriant, attentif mais pas « prout-prout », c’est ça que j’aime là-bas, ils savent s’adapter très facilement au client qu’ils ont devant eux.

N’oublions pas non plus, la présence très agréable de Joachim Boudens en salle, patron et sommelier du restaurant.

Niveau prix, pour un menu comme le mien, c'est à dire un 8 services + Mises en bouche + Mignardises, comptez 255€. 
Un budget qui en vaut la peine ! 

- Vous vous demandez où se trouve le reste des photos ?! Il sera diffusé sur le compte instagram @ma vie au resto, dès le 18/08... Suspense ! 

Un an plus tard, c’est certain, Hertog Jan reste incontestablement mon préféré !

Plus d’infos, c’est ici !