Quand le contemporain rencontre la gourmandise.

Séduite par l'audace d'un nom francophone pour un restaurant en Brabant flamand, en ayant eu d’excellents échos et travaillant à seulement quinze minutes de là-bas (bouchons compris,) vous comprenez que le calcul était vite fait !

Pourquoi s’y rendre ?

 

  • Tout d’abord, pour le lieu :

 

Gros point fort : le restaurant dispose d’un parking privé (quel luxe de ne pas avoir à tourner durant des heures !).

Une fois à l’intérieur on découvre un cadre contemporain aux couleurs claires où le bois règne en maitre et apporte une belle touche d’élégance et d’apaisement. La salle est baignée de lumière et étonnamment spacieuse sans que l’espace soit surchargé, au contraire : les tables sont disposées de façon à assurer le confort de chacun.

  • Pour le service :

Dès mon arrivée, alors que j’étais seule et qu’ils ne savaient absolument pas qui j’étais, ils m’ont proposé de m’installer à la table de mon choix en m’offrant également la possibilité d’une belle grande table afin que je puisse déposer mes affaires comme je le souhaitais.

Tout s’est ensuite enchainé avec une réelle sympathie et un bel effort pour s’adresser à moi dans le meilleur français possible. De plus, à aucun moment je n’ai manqué de quoi que ce soit : pain, beurre, eau… tout était là et sans besoin de demander la moindre repasse.

 

  • Pour la cuisine !

Au programme pour moi ce jour-là ?

Mises en bouche... 

 

Maquereau, betteraves, cassis, café

 

Tourteau, tomates, burrata, combava

 


Thon, courgettes, miso

 


Langoustines, melon, cacahuetes, gingembre

 

Pintade, zaâtar, citron, haricots beurre + la pastilla 



Nectarine, basillic, biere blanche

 


Millefeuille, framboise & fleurs

 

Si je ne devais choisir que deux assiettes, il s’agirait du tourteau et du millefeuille.

En ce qui concerne le tourteau, nous étions dans une assiette rigoureuse et d’un équilibre idéal :
Les saveurs d’iode délicates du tourteau, la rondeur de la burrata, le soleil des tomates et la légère acidité du citron… J’en ai pris plein la vue !

Pour clore cet excellent menu, le millefeuille l’élément le plus gourmand du repas. Une assiette tellement belle qu’on n’ose presque pas l'entamer.

Le juste dosage de sucre, des textures intéressantes, des saveurs qui le sont tout autant… Quel magnifique dessert !

Chez Couvert Couvert, on trouve une cuisine délicate et exigeante qui laisse toutefois la place à certaines notes de simplicité et à la gourmandise.

Tout au long du repas, j'ai ressenti une véritable cohérence, comme si le chef voulait me raconter une histoire...

 

Pour être honnête avec vous, sur papier, ce n'est pas le menu qui me séduisait le plus et finalement, je suis sortie de là avec une telle claque qu'à la place des inspecteurs du Michelin, je leur donnerais une seconde étoile...

Point de vue prix, on se situe entre 80€ pour le 5 services et 120€ pour le 7 services.

Niveau addition, on se trouve dans la moyenne haute des restaurants à une étoile Michelin mais elle s'avère justifiée lorsqu’on s’attarde sur le contenu des assiettes et les prestations autour de celles-ci.

Je n’ai plus qu’une seule chose à dire : Allez-y, vous ne serez pas déçus !

Plus d'info ? C'est ici :)